ALL THINGS SHINING, EXEMPLE 1: Wesley Autrey, le héros du métro

Le premier chapitre commence avec la description d’un fait divers impressionant. Un jeune homme, sous l’emprise d’une crise épileptique, est tombé sur les rails du métro new yorkais, alors qu’un train arrivait. Un témoin de l’incident, Wesley Autrey, au péril de sa vie, a sauté sur les rails pour aider le jeune homme. La rame approchait trop rapidement pour le soulever et remonter lui-même sur le quai, donc Autrey l’a aplati dans un creux entre les voies avec le poids de son propre corps. Le train s’est arrêté au-dessus des deux hommes, mais il y avait quelques centimétres d’écart entre la rame et les deux « miraculés ». Ils s’en sont sortis indemnes, et les témoins stupéfaits et soulagés ont réagis par des cris d’émerveillement et des applaudissements. Félicité par le chef de la police new yorkais, par des journalistes et des politiques, Autrey est resté humble: « Je n’ai rien fait de spectaculaire. J’ai juste vu quelqu’un qui avait besoin d’aide. »

C’est un exemple frappant, mais de quoi? Dreyfus et Kelly commentent de plusieurs points de vue. Le premier aspect concerne « l’humilité » du héros, qui selon eux est un trait fréquemment observé chez les auteurs d’actes héroïques. D&K préfèrent voir dans leurs déclarations, qu’ils avaient fait ce que n’importe qui aurait fait dans la même situation, une description phénoménologiquement juste de leur expérience:

« ils ne s’expérimentent pas comme étant la source de leurs actions. Plutôt, la situation elle-même semble appeler leurs actions, permettant ni incertitude ni hésitation. » (ATS,3)

Donc, selon Dreyfus et Kelly, deux traits essentiels de l’acte héroïque sont la certitude et le décentrement du sujet. La situation appelle l’action, et le « héros » l’accomplit sans hésitation et sans réfléchir. Il y a une automaticité de l’action, d’où la certitude ressentie dans son accomplissement; et il y a non-autonomie du sujet agissant, d’où son humilité après coup. D&K semble vouloir ériger l’acte héroïque en modèle éthique, évitant les deux écueils de l’homme outrecuidant qui impose sa volonté au monde et de l’homme dépendant qui est devenu un esclave passif par manque de volonté. Seule l’acte automatique peut nous sauver de la maladie de l’indécision qui se répand dans nos sociétés postmodernes.

Néanmoins cette automaticité ne s’accompagne pas d’un abaissement du niveau de la conscience mais plutôt de son accroissement. Ce n’est pas l’automaticité de l’action accomplie routinement, devenue une habitude après maintes répétitions:

« où l’acteur habituel est inconscient de lui-même et de son environment, en revanche l’acteur héroïque a une conscience accrue de ce que demande la situation. » (ATS,8)

Donc les bonnes actions sont accomplies par une sorte d’automaticité hyper-consciente, où le « héros » n’agit pas mais est agi par la situation.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour ALL THINGS SHINING, EXEMPLE 1: Wesley Autrey, le héros du métro

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s