LES VOIX DE MA SOEUR: une schizophrène lucide

« Les voix de ma soeur » est un film sobre et tendre tourné par Cécile Philippin, et entièrement organisé autour de la parole de sa soeur Irène Philippin. Irène raconte sa vie, ses angoisses, sa chute dans la maladie, les réactions de son entourage, les soins. Leur mère, deux autres soeurs, une voisine, des psychiatres, et des infirmières psychiatriques, s’expriment aussi. Irène est lucide, chaleureuse, intelligente, humaine, dynamique, elle ne ressemble pas du tout aux images stéréotypiques qu’on peut avoir de la « folle » agitée sur le bord du délire ou de la violence, ni de la « loque » torpide engourdie par les médicaments.

Irène n’est pas un cliché mais un être humain réel, un individu, et elle semble mener à bien son propre processus d’individuation non pas malgré sa maladie, et certainement pas grâce à la maladie non plus: il n’y a aucun romantisme de la schizophrénie ici, Irène, comme sa mère et ses sœurs, souligne la difficile mais nécessaire acceptation du fait de sa maladie et de la nécessité d’un traitement adapté. Plutôt on dira qu’elle s’individue avec sa maladie, qui fait partie intégrante de sa vie. Elle refuse toute culpabilisation et toute stigmatisation, d’elle-même aussi bien que de son entourage. Elle donne une image positive de responsabilisation: accepter qu’elle est malade, demander de l’aide, se faire soigner, participer activement non seulement au traitement, mais aussi à la mise en place d’un mode de vie qui réduit à son minimum le passage par l’institution psychiatrique.

Paulette, la mère d’Irène, raconte au début comment un psychiatre lui a annoncé « votre fille a perdu la raison », mais ce qu’on voit dans le film est une femme emplie de raison et d’humanité, qui a accepté de dévoiler son intimité, de façon toujours pudique, sans exhibitionisme ni complaisance, pour que son témoignage puisse servir d’exemple de ce qui est possible à la fois pour la personne malade de schizophrénie et pour son entourage.

et lire: http://blogs.mediapart.fr/edition/contes-de-la-folie-ordinaire/article/100812/les-voix-de-ma-soeur-la-lecon-de-vie-dune-s

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s