BRUNO LATOUR: HAGIOGRAPHIE ET PLURALISME MONOLOGIQUE

Bruno Latour a publié un livre ambitieux, ENQUÊTE SUR LES MODES D’EXISTENCE, qui tente d’inventorier les multiples êtres qui peuplent notre société contemporaine. Le livre est accompagné d’un site internet où on peut publier des “contributions” à son enquête, et d’une multitude de manifestations annexes: interviews, articles, colloques, conférences. Le livre a l’intérêt de présenter un système d’ontologie pluraliste qui renoue avec la pensée post-structuraliste de Gilles Deleuze, Jean-François Lyotard, Michel Foucault et Michel Serres – tous penseurs pluralistes. Malheureusement Latour n’est pas très disert à propos de l’influence de ces prédécesseurs sur sa propre pensée, qu’il tente de présenter comme sui generis, sans grand lien avec la pensée pluraliste du passé immédiat (Deleuze, Lyotard, Foucault) ou contemporaine (Stiegler, Laruelle, Serres, Badiou).

J’ai déjà participé à une initiative un peu similaire il y a 4 ans. J’étais contributeur actif au projet autour du livre ALL THINGS SHINING, publié par Hubert Dreyfus et Sean Kelly en 2011. Dans un style très différent du livre de Latour, et à partir d’une problématique heideggérienne, ce livre est lui aussi un traité pluraliste sur les modes d’existence (appelés par eux “modes de compréhension de l’Être” ou “modes d’assemblage”). Le projet ne se limitait pas au livre, mais comportait deux séries de cours podcastés, l’une par Hubert Dreyfus à l’université de Berkeley et l’autre de Sean Kelly à Harvard. Le livre était aussi accompagné d’un blog animé par Sean Kelly (http://allthingsshiningbook.wordpress.com/). Malheureusement le blog a stagné après quelques mois d’activité. Les causes principales étaient

1) l’approche trop hagiographique au livre: fermant leurs yeux aux défauts et aux lacunes du livre (sans parler des franches incohérences) les lecteurs sont devenus des “fans” inconditionnels, traitant le livre comme une œuvre susceptible de revisions mineures, mais exempte de toute critique de fond.

2) l’absence de toute tentative d’engager un dialogue avec d’autres pensées pluralistes. L’attitude affichée traitait le livre comme porteur d’une pensée unique et incomparable, incarnant ainsi ce que on pourrait appeler le “pluralisme monologique”.

La réception recherché par Latour pour son livre est du même type: hagiographique et monologique. Il rejette avec force l’approche critique et ne souhaite prendre en compte que des contributions positives. Pour être publiée sur son site, une “contribution” doit éviter le commentaire, la critique, et la discussion. Elle doit fournir un ou plusieurs documents qui illustre ou prolonge les hypothèses du système sans en contester les plus fondamentales, accompagnés d’une explication de leur pertinence. La validation (ou le rejet!) d’une tentative de contribution peut prendre de quelques jours à quelques mois. Pendant ce temps elle est invisible lecteurs du site, elle ne peut être vue que par son auteur et par l’équipe de Bruno Latour.

Si une contribution n’est pas acceptée on peut toujours tenter de la ré-écrire pour la soumettre à nouveau. Néanmoins, c’est Bruno Latour qui a le dernier mot, et il veille à la cohérence avec le système global.  Donc il n’y a pas de place sur le site pour la discussion publique entre contributeurs, ni même pour le désaccord avec la ligne éditoriale du site.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s