BADIOU, L’UN, L’INFINI: six thèses

Dans l’ouverture de son séminaire L’INFINI: ARISTOTE, SPINOZA, HEGEL (1984-1985) Badiou liste huit thèses fondamentales concernant l’Un et l’Infini. Trois sont contenus dans L’être et l’événement:

“1. L’Un n’est pas, l’être ne se donne que dans la forme du multiple.

2. Une situation, pensée en tant que multiple, est en général infinie.

3. Toute vérité, considérée dans son être-multiple, est infinie”.

Cinq sont ajoutées dans la suite de son travail, Logiques des mondes (2006) et L’Immanence des vérités (à paraître 2017):

“4. Tout monde est un multiple mesuré par un cardinal infini de type inaccessible.

5. Dans tout monde, il y a un élément et un seul qui est l’inexistant de ce monde.

6. Le fini n’existe pas. Il résulte de l’action croisée de deux infinis de types différents.

 7. Sous l’action de l’infinité du vrai, toute production finie se divise en ce qui est une œuvre et ce qui est un déchet.
8. La finitude est l’essence de toute oppression, et sa relève suppose un infini nouveau au regard de ceux qui structurent le monde concerné”.
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s