BADIOU, L’UN, L’INFINI: six thèses

Dans l’ouverture de son séminaire L’INFINI: ARISTOTE, SPINOZA, HEGEL (1984-1985) Badiou liste huit thèses fondamentales concernant l’Un et l’Infini. Trois thèses sont contenues déjà dans L’être et l’événement:

« 1. L’Un n’est pas, l’être ne se donne que dans la forme du multiple.

2. Une situation, pensée en tant que multiple, est en général infinie.

3. Toute vérité, considérée dans son être-multiple, est infinie ».

Cinq thèses ont été ajoutées dans la suite de son travail, Logiques des mondes (2006) et L’Immanence des vérités (à paraître 2018):

« 4. Tout monde est un multiple mesuré par un cardinal infini de type inaccessible.

5. Dans tout monde, il y a un élément et un seul qui est l’inexistant de ce monde.

6. Le fini n’existe pas. Il résulte de l’action croisée de deux infinis de types différents.

7. Sous l’action de l’infinité du vrai, toute production finie se divise en ce qui est une
œuvre et ce qui est un déchet.
8. La finitude est l’essence de toute oppression, et sa relève suppose un infini nouveau au
regard de ceux qui structurent le monde concerné ».
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s