Lecture de POSTCRITIQUE (1): relativisme post-vérité ou pluralisme post-critique?

Le livre commence avec une « Ouverture » par Laurent de Sutter, qui a récemment publié un essai sur la POP’PHILOSOPHIE.

(Etant donné l’importance qu’il accorde à l’apostrophe entre « pop » et « philosophie », peut-être il aurait préféré « post’critique » comme titre de ce nouveau livre).

Contrairement à ceux qui affirment que nous vivons désormais dans l’ère cynique de la post-vérité, Laurent de Sutter et ses collaborateurs estiment que nous n’avons pas encore quitté celle de la critique. La conscience critique leur semble définitoire de notre temps.

Il est possible que les deux diagnostiques soient justes. Chacun de nous joue le jeu de langage de la critique de façon asymétrique. Le sujet contemporain critique tout et tout le monde, en même temps in ne supporte pas d’être l’objet de la critique. En tant que destinateur de la phrase critique le sujet idéologique contemporain valide et participe à la pertinence du jeu de langage critique, tandis qu’en tant que destinataire il rejette sa validité et participe dans le régime de la post-vérité.

En fait, le problème n’est pas la critique en tant que telle, sinon on tomberait facilement dans la contradiction pragmatique de « critiquer » la critique, il réside dans l’hégémonie et l’omniprésence de la critique comme « relation à la pensée » et surtout comme relation de la pensée à son objet.

C’est une relation violente et guerrière. Dans la critique comme image de la pensée

« la pensée doit pouvoir triompher de ce qu’elle pense ».

Avec la critique, on est aux antipodes de l’intensification comme image de la pensée et de la vie que Laurent de Sutter décrit dans POP’PHILOSOPHIE. Ainsi la critique fait virer la force vers le pouvoir, au lieu de la faire bifurquer vers l’intensité et la puissance.

La critique est donc un agent de dés-intensification.

L’opération idéologique de notre âge critique consiste alors à faire passer cette évidence et cette violence non pas pour les instruments d’une doxa simplificatrice et stéréotypée mais pour de la lucidité. La critique, c’est la lucidité et vice versa.

(On pense à Cioran, qui se réjouit sans cesse de sa propre « lucidité » critique).

Pour finir cette courte Ouverture en dix points, Laurent de Sutter annonce que le but du recueil (dix essais, par dix auteurs, relevants de dix différents) est

« l’exploration d’un régime de pensée alternatif à sa soumission à l’exigence de lucidité ».

Mon hypothèse de lecteur sera le suivant: le régime alternatif de pensée « postcritique » doit éviter l’écueil d’un relativisme a-critique. Derrière la doxa et sa critique se trouvent la pluralité des intensités. Mais le pluralisme des intensités risque toujours de retomber dans le relativisme au service du néolibéralisme et du supermarché des idées. Derrière les intensités se trouvent de multiples régimes sémiotiques et noétiques, qui peuvent être comparés selon des critères partagés et partageables.

Je pose le spectre d’un relativisme « acritique » comme un danger à éviter, non pas comme une conséquence inévitable. L’a-critique serait le seul régime alternatif uniquement si on pensait en termes d’une logique binaire oppositionnelle simpliste.

Heureusement, on peut imaginer beaucoup d’autres régimes de pensée: la poly-critique, la « surcritique » (défendue par Mark Alizart dans sa contribution au livre), la méta-critique, etc. L’essentiel n’est pas d’abolir la critique mais de la ramener au statut d’un outil heuristique, certes utile, mais un outil parmi beaucoup d’autres. Je vois le préfixe « post » dans le titre du livre POSTCRITIQUE non pas comme incitation à éliminer toute critique mais plutôt comme opérateur de sa pluralisation.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s