LARUELLE ET LE BATEAU DE THÉSÉE (2): Autobiographie d’un philosophe ordinaire

Je considère que la critique laruelléenne de la philosophie suffisante est « surtout » autobiographique et endo-référentielle. Dans son dialogue avec Derrida, Laruelle interdit l’emploi dela « rétorsion », càd la critique qui répond « vous aussi êtes coupable de la même chose ». Mais de quel droit, sauf sa propre méta-suffisance, peut-il invalider une telle critique?

Le « tu quoque » (toi aussi) de la rétorsion est un procédé ordinaire (et scientifique) de l’argumentation.

Le « ego nunquam » (moi, jamais) est un procédé autoritaire de la propagande et de l’idéologie.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s