DELEUZE ET BADIOU PLURALISTES: comparer l’incommensurable

Ce blog est construit autour de l’hypothèse initiale qu’il est conceptuellement possible de comparer les programmes de recherche métaphysiques pluralistes entre eux. C’est à cela que j’œuvre depuis huit ans maintenant.

Les divers projets ontologiques, épistémologiques, sociologiques, et psychologiques que j’ai examinés (Pickering, Dreyfus, Lyotard, Feyerabend, Serres, Deleuze, Lyotard, Stiegler, Hillman, Zizek, Laruelle, Badiou) ont en commun une préoccupation avec l’hégémonie de l’Un sur le multiple. Néanmoins ils sont strictement incommensurables au niveau de leur déploiement propre.

Tout ce que je peux faire, c’est risquer quelques hypothèses de convergence, tracer quelques passages, qui ne valent malheureusement que pour un petit sous-ensemble de lecteurs. Pour le cas qui me préoccupe dans cette série actuelle de billets de blog, je cherche à articuler les points de divergence et de convergence entre Deleuze et Badiou.

A quoi bon? pourrait-on me demander. En fait c’est une objection récurrente concernant l’intérêt même de ce genre d’exercice. En termes de théorie des ensembles, mon pari est que l’ensemble composé des lecteurs/admirateurs (réels ou potentiels) de Badiou et celui des lecteurs/admirateurs de Deleuze ne sont pas disjoints, et que leur intersection n’est pas composée d’un seul élément (moi).

Il est évident qu’une comparaison purement intellectuelle qui fabrique ou qui force des convergences factices sur un matériau récalcitrant n’a pas d’intérêt. En revanche, je dirai que quiconque a été touché dans son existence deux fois par la philosophie (ou plus), qui a été touché par les infinis immanents différents configurés par deux pensées qui sont en apparence disjointes, doit se débrouiller avec ça, il n’a pas le choix. Si on est touché par une seule œuvre de pensée (ou par aucune) on n’a pas ce genre de problème.

Il est à noter que Badiou lui-même a consacré un livre à Deleuze qui est comme le deuil d’un dialogue qui n’a pu se constituer durablement, un dialogue qui aurait été celui de la divergence sur fond commun.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour DELEUZE ET BADIOU PLURALISTES: comparer l’incommensurable

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s